La trilogie Indécent

Posté le

Informations


Titre Tome 1 : Indécent     Titre V0 : Slammed     Date de publication : 5 janvier 2012

Titre Tome 2 : Incandescent     Titre VO : Point of Retreat     Date de publication : 18 septembre 2012

Titre Tome 3 : Éblouissant     Titre VO : This Girl     Date de publication : 30 avril 2013

Auteure : Colleen Hoover

Maison d’édition : J’ai Lu

Nombre de pages : (1) 282 (2) 286 (3) 317

Incipit de la trilogie : “Je charge avec Kel les deux derniers cartons dans le fourgon de déménagement, puis referme le coffre et le verrouille sur dix-huit années de souvenirs dont mon père a fait partie.”

Excipit de la trilogie : “Ton papa.”

 

Tome 1 :

Pour surmonter le brusque décès de son père, Layken, âgée de 18 ans, part s’installer, avec sa mère et son frère, dans le Michigan. Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une rencontre va tout changer : celle de Will, son voisin passionnée de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d’intérêts communs avec Lake, peut-être même trop…

Après un premier rendez-vous exceptionnel, le quotidien reprend ses droits et amène avec lui un obstacle infranchissable. Les circonstances auront-elles raison de leur attirance hors du commun?

Tome 2 :

Depuis le départ de Julia, Lake et Will poursuivent leurs études tout en veillant à l’éducation de leurs frères respectifs. Une vie de famille rapiécée, chaotique et mouvementée, qui ne laisse que peu d’espace à leur couple.

Alors qu’ils projettent de remédier à cela le temps d’un week-end, le passé de Will ressurgit de manière inattendue, mettant en péril leur fragile équilibre…

Lorsque vous n’avez plus qu’une personne sur qui compter, la confiance peut-elle survivre à la trahison ?

Tome 3 :

L’amour que se portent Lake et Will a résisté à l’attente, aux préjugés, au deuil. Désormais mariés, les amants tentent de s’habituer à construire leur vie sur une base heureuse.

Bien que Lake savoure cette stabilité, elle se surprend à vouloir dissiper les zones d’ombre que dissimule Will, même si ce dernier préférerait laisser les douloureux souvenirs derrière lui. Cédant à l’insistance de sa femme, il finira par se replonger dans leur passé, révélant ainsi ses secrets les plus intimes…

Des vérités tantôt amères, tantôt fabuleuses, qui constituent la pièce maîtresse de leur puzzle éblouissant !

 

Ce que j’ai aimé le plus dans ce livre, ce sont ses slams. Pour tous les jeunes incultes qui ignoraient tout comme l’existence de ce mot avant cette lecture, un slam est une forme de poésie récitée qui met l’accent sur les mots. Bien sûr, ceux dans ces livres ne sont pas lus à haute voix, mais je peux vous assurer que c’est aussi poignant que si ils l’étaient. Je les attendais tous avec beaucoup trop d’impatience et je les ais presque tous recopié dans mon cahier d’inspiration.

!! Attention spoilers !!

Je me suis beaucoup identifiée aux personnages principales et c’est peut-être pour ça que cette trilogie m’a beaucoup touchée. Mes parents ne sont peut-être pas morts, mais ma mère a un cancer et je me suis souvent sentie comme si j’avais été forcée de grandir trop vite. Je n’ai pas élevé un petit garçon de 9 ans seule, mais j’ai de jeunes frères et sœurs. J’ai beaucoup aimé cette histoire. Le point de vue qu’aborde l’auteure.

!! Fin des spoilers !!

J’ai l’impression de me répéter chaque fois que je critique un livre de Colleen Hoover. J’aime tellement cette auteure, c’est dingue.

En lisant cette histoire, j’avais l’impression d’être dans une bulle. Que plus rien ne pouvait m’atteindre à l’exception des sentiments des personnages. Que le monde aurait pu s’écrouler tout autour de moi et que je ne m’en serais même pas aperçue. C’était dingue.

Le problème avec les trilogies, c’est que je ne sais pas vraiment quoi dire sans risquer de dévoiler des éléments importants.

Donc, je vais juste dire que la seule chose qui m’ait légèrement déplu, c’est que l’intrigue ne tournait pas assez autour de la poésie à mon goût. Les slams étaient géniaux et les passages au Club N9ne tout autant, alors j’aurais aimé retrouver des passages un peu plus métaphoriques et liés aux slams déjà vus. Ça aurait été encore plus génial.

Néanmoins, je n’ai vraiment pas été déçue par cette série, comme je m’y attendais.

Je lui donne une note de 7/10. Parce que oui, avec seulement cinq points possibles, les possibilités étaient trop infimes pour moi. Alors essayons avec dix points maintenant. On verra bien ce que ça donne…

Je vous le recommande,

Camotmille

 

P. S. : Juste pour vous rappelez que c’est important de creuser des citrouilles. Mais pas trop souvent. 😉

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.