Losing Hope – Tome 2 de Hopeless

Posté le

 !! À ne pas lire sans avoir d’abord lu le premier tome !!

 

Informations


Titre : Losing Hope

Auteure : Colleen Hoover

Maison d’édition : PKJ

Date de parution : 9 juillet 2013

Nombre de pages : 416

Incipit : “My heart rate is signaling for me to just walk away.”

Excipit : ”I love you. Dean”

 

Dans Hopeless, Sky n’a laissé aucun secret, aucun sentiment partagé et aucun souvenir oublié, mais le passé de Holder est resté un mystère.

Toujours hanté par la petite fille qu’il a laissé mourir, Holder a passé sa vie entière à chercher une solution pour se débarrasser de sa culpabilité écrasante qu’il a ressenti pendant des années. Mais il ne pouvait pas prévoir que le moment où ils se reconnectent, il pouvait ressentir de plus grands remords…

Parfois dans la vie, si nous voulons aller de l’avant, nous devons creuser profondément dans notre passé et faire amende honorable.

 

Bon, pour commencer, j’ai lu ce livre dans sa version originale, c’est-à-dire en anglais. C’est pourquoi l’incipit et l’excipit sont dans cette langue et c’est aussi pourquoi ma critique fera sûrement plus de sens à ceux qui l’auront aussi lu en version originale.

Pour être honnête, j’ai lu des extraits en français de ce livre, et je crois que c’est beaucoup mieux quand on le lit en anglais. Mais ce n’est que mon opinion personnelle et ça ne changera probablement rien pour vous si vous le lisez en français.

Pour ceux qui se posaient la question, non, Losing Hope n’est pas une continuité d’Hopeless. Ce que je veux dire par là, c’est qu’on ne suit pas l’histoire à partir de là où elle s’est arrêtée. En fait, l’histoire commence plus d’un an avant la rencontre entre Sky et Holder, la veille du suicide de Lesslie, et se termine même un peu après la fin de Hopeless.

!! Attention, spoilers !!

Les lettres que Holder écrit à sa sœur jumelle sont un peu ce qui remplace les flashbacks de Sky dans le premier tome. Je ne peux pas vous cacher que c’est l’un des éléments qui m’a le plus émue dans ce livre, sans compter la lettre écrite par Less pour Holder dont on ne connait l’existence que tard dans l’avancement de l’intrigue. Holder se sert un peu de sa sœur comme d’un journal intime. Il lui raconte sa rencontre avec Sky, ses doutes sur son identité et la façon dont, peu à peu, il finit par tomber pour elle. Néanmoins, ses lettres ne sont pas que des résumés de ses journées, il s’en sert aussi pour parler à Less même s’il sait qu’elle ne lira jamais ce qu’il lui écrit. La colère qu’il entretient à son égard et son incapacité à lui pardonner son geste se ressent dans chacun des mots qu’il lui écrit, mais aussi sa peine et son amour pour elle. Ses lettres m’ont plusieurs fois briser le cœur, mais c’est surtout la dernière, quand il lui avoue avoir compris ce qu’elle a fait qui m’a, je n’ai même pas les mots pour décrire ce que j’ai ressenti en la lisant.

J’ai été un peu déçue de réaliser à la fin de ma lecture que les moments que j’avais vraiment envie de lire du point de vue de Holder n’avaient pas été réécris. J’aurais vraiment aimé savoir ce qui lui passait par la tête quand, dans Hopeless, il a demandé à Sky si elle avait vécu une belle vie durant ces treize années alors qu’elle n’était toujours pas au courant de ce qui lui était arrivé, mais dans un sens, je suis reconnaissante à l’auteure de ne pas l’avoir écrite, parce que j’aurais sûrement pleuré un peu plus si elle l’avait fait. Et j’ai déjà dû verser des litres de larmes.

!! Fin des spoilers !!

Je n’aurais pas cru que le tome deux pouvait être encore plus triste et émouvant que le premier, mais je dois bien l’avouer, il l’était clairement. J’ai été complètement sidérée par la fin, complètement. J’ai beaucoup pleuré et j’ai même cru que mon cœur allait finir par me lâcher si ça continuait comme ça, mais je n’aurais pas pu imaginer plus belle fin pour Holder et Sky, mais surtout pour Hope et Dean.

Je dois être honnête et avouer que j’ai plusieurs fois eu envie d’abandonner ma lecture. Puisque j’avais déjà lu Hopeless, je savais dès le début quels moments allaient être les plus durs pour Holder. Les avoir lus du point de vue de Sky ne m’avaient pas dérangé plus que ça, mais là, c’était de son point de vue que j’allais les lire, et je savais à quel point ça risquait de me briser le cœur. Alors j’ai eu envie de m’arrêter, mais je suis bien heureuse de l’avoir lu jusqu’au bout, malgré tout.

Je n’ai rien de précis à dire sur l’intrigue ou la partie technique qui ne soit pas complètement positif alors je vais simplement éviter de parler de points négatifs, aujourd’hui.

Le personnage de Dean Holder, qui m’avait déjà bouleversé dans Hopeless, m’a crevé le cœur dans ce tome. Je dois vraiment dire bravo à Colleen Hoover, parce que son personnage (celui de Sky aussi, bien évidemment) est incroyablement bien développé. J’ai eu l’impression qu’il existait vraiment, qu’en allant me promener dans la rue, j’avais toutes mes chances de le croiser. Sa personnalité, son amour pour Sky et pour Hope, sa façon de voir les choses, tout chez lui me brisait le cœur et le réparait dans la seconde.

À ce livre, je donne une note de 5/5, parce qu’il a toutes ses chances de surpasser la trilogie Ma Raison de Vivre et de devenir mon livre préféré malgré l’état dans lequel il m’a laissé.

Camotmille

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.