Maybe Someday

Posté le

Informations


Titre : Maybe Someday

Auteure : Colleen Hoover

Maison d’édition : Hugo Roman

Date de parution : 18 mars 2014

Nombre de pages : 480

Incipit : “J’ai fichu mon poing dans la tronche d’une fille.”

Excipit : “Pour la première fois de ma vie, j’entends tout.”

 

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur…

Quand l’amour en dit davantage que la plus belle des chansons…

 

Je n’ai pas été subjuguée comme je m’attendais à l’être, mais c’était franchement bien.

Ce qui m’a le plus surprise au début de ma lecture – et même avant même de commencer le prologue – a été de découvrir la collaboration entre Colleen Hoover, l’auteure, et le musicien Griffin Peterson. Et je ne m’attendais pas du tout à découvrir sur Spotify un album spécialement dédié au livre, dans lequel on retrouve 8 chansons de leur cru. Et ce sont de vraies chansons! On retrouve même les paroles un peu partout dans l’histoire et c’est d’ailleurs pour ça que l’auteure a conseillé de les découvrir au fur et à mesure qu’elles  y apparaissent.

Comme c’est le livre préféré d’une connaissance et qu’elle n’en dit que du bien, je m’attendais à en faire autant. Mais ce n’est pas le cas. Pour moi, il n’atteint certainement pas certains des livres de ma bibliothèque, mais je lui donne quand même une note de 3/5, parce qu’il faut être honnête, il était quand même vraiment bon.

C’était la première fois que je tombais sur un personnage sourd. Je suis déjà tombée sur Mélodie, muette et paralysée, dans Le Silence de Mélodie ; ou sur un personnage atteint d’anxiété maladive et d’agoraphobie dans Follow me Back, mais jamais sur un sourd. C’était une première.  Ce que j’ai apprécié à ce propos dans ce roman, c’est que les dialogues entre Ridge et Sydney étaient le plus souvent sous forme de textos et de SMS. Et puis grâce à ça, il y a pu avoir de nombreux rapprochements physiques entre les deux protagonistes. Comme quand, par exemple, il lui écrit sur la main ou le bras, pour la forcer à ”l’écouter” en pleine dispute alors qu’elle a balancé son téléphone. Ça m’a fait fondre. Et ça a évité de nombreux blablas inutiles.

Concernant Sydney, je l’ai trouvé un peu mélodramatique, mais juste un peu. Après tout, il faut la comprendre. Elle vient de découvrir que son copain la trompait avec sa meilleure amie depuis le tout début de leur relation, alors forcément, se retrouver dans la position de la Tori numéro deux, ne lui plait pas beaucoup. Juste par souci d’information, Tori est la meilleure amie en question.

!! Attention, spoilers !!

Ce qui m’a déplu, parce qu’il y a forcément quelque chose qui m’a déplu, ce sont les personnages de Maggie et de Warren. Pour commencer, Maggie est comme ”trop parfaite”. Elle est sourde, mais avec un appareil auditif, elle peut entendre pratiquement tout, donc elle peut communiquer avec tout le monde. Avec Ridge, en langue des signes, avec Warren en signant et en parlant – parce que oui, elle parle – et à Sydney, en parlant. Elle a apparemment un physique magnifique sans un seul défaut, tout le monde l’aime, elle est adorable et même quand elle boit, elle ne dit rien de déplaisant. Elle est même si compréhensive quand elle découvre les messages échangés entre Ridge et Sydney. Son seul défaut? Qu’elle soit malade, et ce n’est même pas de son ressort. Enfin, personne n’est comme ça quoi!

Quant à Warren, je n’arrivais pas du tout à le cerner. Au début, il était farceur et même un peu séducteur. Il laissait Sydney emménager sans problème, il regardait du porno tout les jeudi, bref, il était bien pour un personnage secondaire. Mais ensuite, quand Maggie a due être emmené à l’hôpital, il est devenu méchant et insultant. Il était froid, impassible et ne semblait même plus apprécier Sydney, et ce, pour aucune raison un tant soit peu valable. Et ensuite? Et bah ensuite, il est devenu un ami attentionné et très gentil. On ne pouvait jamais savoir comment il allait réagir, si on allait le détester, l’aimer ou rire de lui. C’est ce qui m’a un peu repoussé.

!! Fin des spoilers !!

Pour finir, je crois que j’aurais préféré le lire dans sa version originale. Néanmoins, j’ai quand même adoré et ça ne m’a pas pris longtemps pour être accrochée à l’histoire au point d’en avoir presque, je dis bien presque, les larmes aux yeux.

Camotmille

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.