Ugly Love

Posté le

Informations


Titre : Ugly Love

Auteure : Colleen Hoover

Maison d’édition : Hugo Roman

Date de parution : 5 août 2014

Nombre de pages : 400

Incipit : “- On vous a poignardé dans la nuque, jeune fille.”

Excipit : “Ce sont de pareils moments qui viennent compenser l’amour atroce.”

 

Ils ont refusé d’aimer, la passion va briser leurs règles.

Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante.

Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d’attaches, simplement la passion…

Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles :

Pas de question sur le passé, ne pas espérer de futur.

Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d’autres règles que les siennes.

L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

 

C’est seulement deux secondes après avoir lu les dernières lignes que j’ai quasiment forcé ma meilleure amie à le lire. Un viol littéraire, si on peut dire, même si elle était absolument consentante.

Sans le moindre doute, Colleen Hoover a encore conquit mon cœur. Son histoire est si touchante qu’elle en devient frustrante, parce que nous, simples lecteurs et lectrices, ne pouvons que regarder les personnages souffrir. Le passé déchirant de Miles, par exemple, que l’on découvre au fil de l’histoire, m’a tant de fois briser le cœur que j’aurais simplement voulu le lui effacer de la mémoire pour le remplacer par quelque chose de plus joyeux… mais évidemment, ça n’aurait seulement été possible si j’avais écris moi-même l’histoire, ce qui n’est pas le cas.

Autant dire que l’auteur a de nouveau fait ses preuves au niveau du maniement des mots pour être capable d’exprimer avec la plus grande précision, les émotions des personnages.

Ce que j’ai également aimé de l’histoire, c’est la simplicité du personnage de Tate. Sa personnalité est douce, mais pas assez niaise pour ne pas arriver à se défendre toute seule. Elle est à l’aise avec les gens et sait parfaitement où elle s’en va. Bien que d’habitude ce genre de détails m’agacent, parce qu’ils ne laissent pas beaucoup de possibilités, j’ai trouvé que c’était exactement ce qu’il fallait à cette histoire. Comme ça, on pouvait se focaliser sur Miles, sur leur histoire, sur Corbin, sur l’évolution des sentiments de Tate et de Miles au lieu d’être encombré de petits problèmes sans importance comme c’est souvent le cas avec les jeunes auteurs.

Par contre – eh oui, il y en a toujours un – j’ai trouvé que la fin était un peu rapide. J’aurais aimé lire plus de chapitres du point de vue de Miles et au temps actuel et moins de chapitres Six Ans plus Tôt même s’ils étaient essentiels au déroulement de l’histoire. Parce qu’il n’y en avait pas assez, je n’ai pas pu comprendre ce qu’il s’est passé dans la tête de Miles pour qu’il ait un tel déclic.

C’est la seule chose que je n’ai pas trop aimé.

À cette histoire je donne une note de 4/5, parce qu’elle m’a vraiment touchée. Probablement en raison de ma propre expérience…

Camotmille

 

P.S.: Je sais que je me suis absentée pendant un petit moment, mais je suis tombée sur une trilogie étrange, Le Pacte, que je n’ai pas du tout aimé et que je n’ai pas fini et en plus, j’ai recommencé l’école.. et les devoirs, donc je n’ai pas beaucoup de temps pour lire.

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.