Abysses

Posté le

Informations


Titre : Abysses

Auteure : Lily Haime

Maison d’édition : Romance

Date de parution : 15 octobre 2015

Nombre de pages : 321

Incipit : “Je poussai les couvertures.”

Excipit : ”D’un simple songe… l’infini.”

 

L’un est mon enfer…

À la mort de sa mère, Rafael se retrouve seul dans les rues de Boston, cette ville qui l’a vu grandir. Une nuit, dans une impasse sans lumière, il rencontre Charles et, avec lui, le monde obscur de la prostitution. Dix ans plus tard, les trottoirs qu’il arpente ont l’éclat des beaux quartiers. Chaque dollar qu’il empoche porte quelques gouttes de son sang, quelques-unes de ces larmes qu’il ne verse jamais. Pourtant, tous les dimanches sans exception, il revient quand même vers Charles.

Un jour de hasard, il croise Caleb, un petit génie de l’aéronautique, élève surdoué du MIT. Rafael plonge alors dans un regard gris qui lui murmure quelques vérités. Petit à petit, un pas après l’autre, d’une lueur vacillante aux lendemains incertains, Rafael se laisse approcher, se laisse émouvoir. Malgré ces portes qui se ferment sur lui, ces chambres où il se perd, il laisse Caleb lui murmurer une autre façon d’aimer.

… l’autre est mon espoir.

 

Bon alors voilà. Fin de la critique.

Ce n’est presque pas une blague. Ce livre me laisse sans voix. Je l’ai lu au complet dans la journée d’hier et j’ai dû attendre maintenant pour avoir un peu plus de contenu que wow.

Je vais être honnête. Après Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, c’est probablement le livre le plus dur que je n’ai jamais lu et je me demande même si ce n’est pas le livre le plus dur que je n’ai jamais lu. J’ai pleuré pour la première fois dans les vingts premières pages et je n’ai plus arrêté. Je n’exagère même pas.

Le personnage de Rafael m’a brisé le coeur. Il me l’a même broyé en une tonne de petits morceaux. Ce qu’il vit et ce qu’il a vécu depuis dix ans est tout simplement horrible, mais il trouve toujours la force de protéger ceux qu’il aime et de ne jamais baisser les bras. Après tout, il n’est qu’un homme qui a un jour été un peu trop naïf et qui le paie bien cher.

Je crois que ce qui m’a le plus mise à terre, c’est sa relation avec Caleb, enfin, le tout début de leur relation. Je ne peux pas tout vous dire, parce que ce serait injuste, mais vous devez comprendre que je meurs d’envie de partager tout ce que je ressens en ce moment. Ce livre est un chef-d’œuvre. Excusez mon langage un peu vulgaire, mais c’est un putain de chef-d’œuvre.

Je n’ai rien à dire sur l’écriture, le vocabulaire ou quoi que ce soit par rapport à la technique. Tout est parfait, fluide. À vrai dire, j’étais tellement dans l’histoire que s’il y avait de légers accrocs, je ne les ais même pas remarqués.

Ma seule hâte en ce moment précis, c’est de lire un autre livre de cette auteure.

Je vous conseille vivement ce livre. C’est un 5/5.

Oui, la prostitution est l’un des thèmes majeurs de ce livre. Non, il n’y a pas de scènes de sexe à tous les 100 mots.

Oui, c’est un livre extrêmement dur. Oui, c’est un livre extrêmement beau. Non, ça ne vous dégoûtera pas de la lecture.

Oui, c’est une romance homosexuelle. Non, il n’y a pas que des clichés.

Camotmille

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.